L'association Hè Listessa communique dans son Blog, si vous souhaitez participer envoyez-nous vos pensées.

"Le présent d'incarnation"


"...Il faudrait inventer un temps particulier pour l'apprentissage.


Le présent d'incarnation, par exemple.

Je suis ici, dans cette classe, et je comprends, enfin!

ça y est! Mon cerveau diffuse dans mon corps: ça s'incarne.


Quand ce n'est pas le cas, quand je n'y comprends rien, je me délite sur place, je me désintègre dans ce temps qui ne passe pas, je tombe en poussière et le moindre souffle m'éparpille.


Seulement, pour que la connaissance ait une chance de s'incarner dans le présent d'un cours, il faut cesser d'y brandir le passé comme une honte et l'avenir comme un châtiment..."



DANIEL PENNAC

Chagrin d'école


Reflexions sur LA CREATIVITE DANS LE COURS DE DANSE


"... Mais surtout incitez, encouragez les élèves à exprimer leurs sensations pour les mettre sur la voie du ressenti...


...La seule difficulté à surmonter, c'est celle d'oser, de risquer sans crainte...


...Comme le dit la grande Ingeborg Liptay, danseuse, chorégraphe, pédagogue: 

"Il ne faut pas se laisser envahir par la peur. Les pensées c'est pas elle"

Elle dit aussi:

"...ça prend un peu de temps, jusqu'à ce que ça devienne vrai".

Et pour conclure:

"Allez danse!!! Tout ça (les corrections) il faut que ce soit contre le plaisir"


JEAN Pomarès

Inspecteur pour la danse au Ministère de la culture

Extrait ARTICLE JOURNAL FFD septembre 2008